BIPUSH

« Le jeux vidéo est victime du syndrome de Peter Pan » David Cage


par Joystikman, le 10 février 2013

« Le jeux vidéo est victime du syndrome de Peter Pan », c’est pas moi qui le dit (même si j’aurais pu), non, c’est David Cage. C’est lors du DICE (Design, Innovate, Communicate, Entertain ) que le Game Designer polémique (créateur entre autre du bouleversant Heavy Rain, oui j’ai adoré) a tenu une conférence sur sa vision actuel du jeu vidéo. Selon lui, le jeu vidéo est un média qui refuse de grandir. Il traite encore et toujours les même thèmes ce qui a pour conséquences de nous donner les même jeux depuis plus de 20 ans. Il déplore le manque de diversité dans les sujet aborder par le Jeu. Bien sur, il ne faut pas prendre ces propos de manière générale car il ne nie pas l’existence de jeux tel que Journey ou The Walking Dead (dont les créateurs respectifs étaient aussi présent); il constate juste que les jeux les plus populaires sont des jeux basé sur la violence et/ou le scoring. Or le patron de Quantic Dream veut faire du jeu vidéo quelque chose de populaire à l’image du cinéma, il veut que le jeu vidéo puisse et parle de tout les sujets possibles. Et pour remédier à ça, il nous a préparé 9 commandements que voici (avec ma traduction en dessous 😉 )

1. Créer des jeux pour tous : il est temps d’inventer des expériences interactives pour les adultes.

=> Il faut faire autre chose que des jeux pour kikoo

2. Changer nos paradigmes.

=> Il faut arrêter de baser les jeux sur des mécaniques d’affrontement et de scoring pour laisser place à des gameplay basé sur la réflexion et l’intellect

3. L’importance du sens : qu’avons-nous à dire ?

=> Selon lui, un jeu doit avoir un message, il doit transmettre quelque chose.

4. « Devenir accessible : focalisons nous sur l’esprit, pas sur les pouces ! »

=> Il faut que le gameplay nous fasse réfléchir plutôt que de nous demander d’appuyer sur les touches de la manette le plus vite possible

5. Apporter d’autres talents.

=> Il faut aller chercher des personnes extérieur au milieu du jeux vidéo

6. Établir de nouvelles relations avec Hollywood.

=> Il faut unir les moyens des deux média pour développer le Jeux

7. Changer nos relations avec la censure.

=> L’ESRB et PEGI doivent revoir leur classification et arrêter de stigmatiser certains éléments des jeux qui posent aucun problèmes à la télé

8. Le rôle de la presse, des testeurs aux critiques.

=> M. Cage taille la presse, selon lui la plupart des testeurs aujourd’hui ne font que analyser les jeux de manière technique (graphisme, gameplay, musique, bug…); or il voudraient qu’ils jugent l’expérience vécu à travers le jeux

9. De l’importance des joueurs.

=> Ça tout le monde le sait, au final c’est les joueurs qui décident et il quelque chose terriblement vrai : « Achetez de la merde et vous aurez plus de merde; achetez des jeux excitant et ambitieux et vous en aurez plus ! »

Bien qu’ayant aucune légitimité, j’ai quand même envie de donner mon avis. Dans l’ensemble je suis relativement d’accord avec ces 9 points. Cependant je ne pense pas qu’il faille être aussi radical que ça; certes il faut proposer de nouvelles expériences pour toucher un autre publique, mais ce n’est pas un raison pour arrêter de faire des jeux comme ceux d’aujourd’hui. Tout comme pour le cinéma, je pense qu’il faut proposer des « jeux d’auteurs » avec une vraie histoire, des sentiments … mais aussi proposer des blockbuster bien bourrin dans lesquels on tue des talibans, des russes ou des nord coréens sans réfléchir une seul seconde.

L’autre point qui me dérange, c’est celui dans lequel il explique qu’un jeux vidéo doit livrer un message. Pour lui, un jeux doit forcement nous faire vivre une histoire et si ce n’est pas le cas, le jeu n’a aucun intérêt. Cependant, le propre du jeu vidéo n’est il le gameplay, à savoir l’interaction avec le média ? Or l’apogée du jeux vidéo, le jeu vidéo parfait, ne serrait il pas un jeu dont le gameplay serrait l’essence même du jeu, sans qu’il n’ai besoin de s’embarrasser de tout autre artifice ? Un Jeu dont le seul but et le seul plaisir est d’y jouer ? Je ne dit pas qu’il ne faut faire que des jeux de pure « gameplay », mais je pense que c’est un genre de jeu qu’il ne faut pas dénigrer et qui peut évoluer en parallèle avec les « jeux à histoire ». Après tout, Tetris n’est il pas un des jeux les plus jouer au monde, par des personnes de tout âge, alors que le scénario est proche du néant (on peut considérer qu’envoyer le Kremlin dans l’espace est un scénario).

Pour ceux qui voudraient en voir plus, l’ensemble de la conférence est disponible et je vous conseille de la regarder car c’est relativement intéressant d’avoir le point d’un des acteur du jeu vidéo sur son média. (encore une fois Anglophobe s’abstenir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *