BIPUSH

Oblivion, c’est que du bon !


par Joystikman, le 18 avril 2013

Aujourd’hui c’est Oblivion, alors non je ne vais pas vous parler de The Elder Scroll IV (super blague lolilol 😀 ), je vais plutĂŽt vous parler de Science fiction avec le dernier bĂ©bĂ© de Joseph Kosinski. Ça fait maintenant prĂšs de 6 mois que vous pouvez lire ma prose, et vous vous en ĂȘtes surement rendu compte mais quand je chronique quelque chose c’est rarement pour en dire du mal; et donc, je ne vais pas dĂ©roger Ă  la rĂšgle cette fois si car je le dit, et ce malgrĂ© ce que certains on pu dire, Oblivion c’est COOL !

Le pitch est plutĂŽt simple, dans un futur pas si lointain, la Terre est entiĂšrement dĂ©vastĂ© suite Ă  une guerre avec des extraterrestres. Les humains ont gagnĂ© sauf qu’ayant utilisĂ© l’arme atomique, la Terre est inhabitable, c’est pour ça qu’ils se sont rĂ©fugiĂ©s sur Titan, une lune Saturne. Seul deux pĂ©quenaud sont restĂ© pour veillĂ© Ă  la maintenance des pompes servant Ă  transformer l’eau en Ă©nergie qui doit ensuite ĂȘtre envoyĂ© sur Titan, Jack Harper (jouĂ© par Tom Cruise) technicien charger de veillĂ© au bon fonctionnement des drones de protection, et Victoria (jouĂ© par Andrea Riseborough , actrice qui m’était inconnue mais dont je me rappellerais dorĂ©navant 😉 ) qui Ă  pour mission d’Ă©paulĂ© Jack depuis sa tour de contrĂŽle. Comme on peu s’y attendre, tout se passe bien, les deux terriens pourront bientĂŽt rentrer chez eux , jusqu’à ce qu’une capsule de survie contenant une astronaute s’Ă©crase  et remette en question tout ce que l’on croyais acquis.

Alors c’est vrai que vu comme ça, le scĂ©nario donne pas forcement envie, j’avoue que je n’attendais pas du tout ce film, et c’est aussi vrai qu’une fois le film terminĂ© on pourra se faire la rĂ©flexion qu’il n’a rien de bien innovant, se contentant de reprendre des ficelles dĂ©jĂ  exploitĂ© par d’autre Ɠuvres de SF tel que Mass Effect, Halo et bien d’autre; mais quand on le vois pour la premiĂšre fois, et bien ça marche super bien. Le film est rythme par plusieurs twist scĂ©naristique qu’on voit pas forcement venir, et mĂȘme quand c’est le cas, l’intention reste forte apprĂ©ciable; d’autant plus vu la pauvretĂ© de ce qui est proposĂ© ces temps ci en matiĂšre de science fiction, mĂȘme si ce n’est pas l’histoire du siĂšcle, on va pas bouder notre plaisir (les haineux de Prometheus apprĂ©cieront peut ĂȘtre un tantinet, Ă  condition de ne pas ĂȘtre un blasĂ© de tout ce qui ĂȘtre nouveau 😉 … je troll )

Mais ce qui fait vraiment la force d’Oblivion, et qui faisait aussi la force de Tron Legacy (du mĂȘme rĂ©alisateur), c’est une rĂ©alisation parfaitement poli, un univers visuel Ă  coupĂ© le souffle et une bande son qui roxxe. La rĂ©alisation est trĂšs propre, que ce soit la maniĂšre de filmer ou les effets spĂ©ciaux, tout est maitrisĂ©, il y a vraiment rien Ă  redire. J.Kosinski arrive parfaitement Ă  transmettre le sentiment de mĂ©lancolie et de doute des personnages. Mais ce qui marque vraiment, c’est l’univers. La Terre n’est plus qu’un immense dĂ©sert gris, c’est totalement vide Ă  l’exception des gigantesques pompes et de la maison des protagonistes, et pourtant, c’est paradoxalement magnifique. Le cĂŽtĂ© minimaliste et trĂšs propre des dĂ©cors est quelque peu illusoire mais on y croit; on ne manquera pas de rĂȘver de la maison du couple Jack/Victoria, surtout de la piscine :D. Comme pour son prĂ©cĂ©dent film, le rĂ©al Ă  une fois de plus confiĂ© la bande son Ă  un groupe d’Ă©lectro et cette fois si c’est Ă  M83 de s’y coller. Bon faut avouer que ça ressemble Ă©normĂ©ment Ă  ce qu’avait fait Daft Punk sur Tron sans pour autant l’Ă©galer; mais bon qui peut Ă©galer les Daft Punk (dont le nouvel album doit bientĂŽt sortir  aprĂšs un teasing insupportable 🙂 ). Mais mĂȘme s’ils soufre de la comparaison, le groupe français s’en sort trĂšs bien et bien que le score ne soit pas inoubliable, ça colle et ça rythme parfaitement l’histoire donc on a rien Ă  lui reprocher.

C’est Ă  peu prĂšs tout ce que j’ai Ă  dire pour ce film. Je le conseil allĂ©grement Ă  tout les fans de SF ou tout simplement de bon film, l’histoire nous prend pas pour des cons et les multiples twist scĂ©naristique fonctionnent super bien; et le tout est emballĂ© par une superbe direction artistique. Et pour ceux qui ont aimĂ©, il est bon de savoir qu’Oblivion est Ă  l’origine un visual novel Ă©crit par le rĂ©alisateur lui mĂȘme, ce qui est parfait pour admirer ce futur post-Apocalyptique si particulier Ă  travers de magnifique illustrations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *