BIPUSH

Man of Steel…ça defonce !

par Joystikman, le 25 juin 2013

Enfin, je suis en vacances 🙂 et histoire de fĂȘter ça j’ai dĂ©cidĂ© naturellement d’aller voir … Man of Steel, la nouvelle itĂ©ration de Superman au cinĂ©ma. Et j’annonce tout de suite la couleur : ça dĂ©fonce ! mais je vais essayer de dĂ©velopper (en spoillant le moins possible 😉 ). Je tiens quand mĂȘme Ă  prĂ©ciser que je connais relativement peu Superman, je passerais donc Ă  cĂŽtĂ© de certaines incohĂ©rence avec le comic.

Alors tout commence, magnifique couchĂ© de soleil, lumiĂšre rougeĂątre, on attend presque que ce lance Get Lucky …. mais non, parce qu’on est pas devant MTV,  on est sur Krypton et on assiste Ă  une trĂšs bonne scĂšne d’intro qui replace les fondements de l’histoire de Superman, Ă  savoir la destruction de sa planĂšte, mais aussi  ceux de Zod, premiĂšre ennemi auquel devra faire face Kal’El. EsthĂ©tiquement, on abandonne le krypton froid dont on est habituĂ© pour laisser place Ă  une planĂšte plus chatoyante, qui n’aura aucun mal Ă  nous rappeler Pandora (mais si dans Avatar 😉 ). C’est beau, ça met dans l’ambiance.

AprĂšs 10min, on dĂ©cide de zapper et on s’arrĂȘte sur Les PĂȘcheurs de l’extrĂȘme. Alors aujourd’hui on Ă  droit un Ă©pisode riche en rebondissement: un mec manque de se faire Ă©craser par une cage de pĂȘche, une plateforme pĂ©troliĂšre prend  feu … et un mec empĂȘche cette plateforme de s’Ă©crouler Ă  main nu o_O A mais non c’est normale, on regarde toujours Superman, mais on est juste 30 ans plus tard et on suit un Clark Kent SDF Ă  la recherche de ses origines. Ses origines il va vite les trouver en branchant sa clĂ© USB cosmique (je parle bien de la clĂ© noir que lui donne son pĂšre adoptif Ă  l’adolescence, vous avez vraiment l’esprit mal tournĂ©) dans un vaisseau spatiale que les mĂ©chants de la CIA voulaient cacher (on n’a pas le droit Ă  la forteresse de solitude, dommage moi je trouve ça classe). Son pĂšre va apparaitre en hologramme (beaucoup moins classe que la tĂȘte gĂ©ante) et lui dire en gros : « T’es plus fort que ces merde d’humain, tu peux voler (ça Clark il le savait pas, Ă  30 faudrait peut-ĂȘtre qu’il se rĂ©veil), tu peux voir Ă  travers les murs, faire des rayons laser avec tes yeux, entendre et voir super loin, j’en passe et des meilleurs; alors tu vas rester humble et tu vas seulement devenir leur dieu. Ah et puis vas voir dans la remise, ça fait 20 000 ans que le vaisseau est sur Terre, j’Ă©tais mĂȘme pas nĂ© quand il a Ă©tĂ© envoyĂ© mais je suis sĂ»r qu’il y a une combinaison Ă  ta taille, aux couleurs du drapeau US ;). »… non c’est pas du troll :p Et aprĂšs ça Zod arrive et le film se rĂ©sume Ă  : Baston – Flashback – re-Baston – re-Flashback – re-re-baston – re-re-flashback et ça jusqu’a la fin 🙂

Bon, au final, le rĂ©sumĂ© de l’histoire on s’en fout, le mieux c’est de voir si c’est bien 😉 . Je l’ai dĂ©jĂ  dit en intro, oui, ce film est, si ce n’est pas gĂ©nial, super cool. On va commencer par le plus voyant: les acteurs. Henry Cavill, parfait, y’a rien Ă  dire de plus, il colle parfaitement au personnage de Superman; physiquement il est Ă  la fois imposant tout en restant naturel (The Rock si tu pouvais m’entendre :p ). Amy Adams colle elle aussi plutĂŽt bien au personnage de Lois Lane, grand reporter dĂ©tentrice d’un pulitzer. Les papas de l’extraterrestre sont tout aussi bons dans leur domaine, que ce soit Russell Crowe en scientifique anticonformiste ou Kevin Costner en agriculteur pragmatique, les deux remplissent leur rĂŽle. Et enfin Michael Shannon est largement plus que crĂ©dible en gĂ©nĂ©ral programmer pour la guerre et la dĂ©fense de sa partie.

Mais s’il y a un point qui fait parfois polĂ©mique, c’est l’interprĂ©tation du personnage de Superman qui nous est livrĂ© ici et le rythme du film. En effet, Ă  l’image de tous les super hĂ©ros, Superman est basĂ© la dualitĂ© de ses identitĂ©s: Clark Kent, journaliste un peu Ă©tourdi, et Superman, surhomme dĂ©fenseur de l’humanitĂ©. Mais dans Man of Steel, le « hĂ©ros » n’est pas encore Clark Kent, pour le moment ce n’est qu’un homme Ă  la recherche de son histoire. Cependant en dĂ©couvrant ses origines et en sauvant le monde de la menace de Zod (lĂ  ce n’est pas du spoil, les gentils ça gagne toujours au final), il va devenir Superman avant d’ĂȘtre Clark Kent, citoyen banal. Dans ce film, Kal’El  illustre parfaitement la rĂ©flexion menĂ© par Bill dans Kill Bill vol.2 (ça c’est de la rĂ©fĂ©rence U_U) ; Superman est sa rĂ©el identitĂ©, c’est un ĂȘtre surhumain, protecteur de l’humanitĂ©, c’est une figure quasi divine venu sur terre pour la sauver ; et ce n’est qu’une fois sa mission terminĂ© qu’il crĂ©e Clark Kent, archĂ©type de l’humain, pour se fondre dans la masse. Man of Steel est donc Ă  la fois la genĂšse du personnage mais aussi son parcours initiatique, qu’il vie au fil des conseils de ses pĂšres.

Si analysĂ© de la sorte, le scĂ©nario prend une rĂ©el dimension ; il faut avouer devant l’écran il peut partager. En effet, mĂȘme s’il est relativement maigre, c’est surtout l’enchainement des Ă©vĂšnements qui peut en rebuter plus d’un (mais pas moi :p ) car le film soufre du mĂȘme syndrome que TDKR, Ă  savoir les nombreuse ellipses qui nous font passer d’un endroit du globe Ă  l’autre de maniĂšre instantanĂ©e ( ce qui s’explique simplement par la prĂ©sence de C.Nolan au scĂ©nario et Ă  la production). Autre sujet critique possible, ce sont les nombreux flashbacks. Tout au long du film et du dĂ©veloppement du hĂ©ros, il se remĂ©morera des Ă©vĂšnements et discutions qu’il a eu avec son pĂšre adoptif et qui l’ont prĂ©parĂ© Ă  la situation Ă  laquelle il faut aujourd’hui face. Certains y verront une rĂ©elle nuisance au rythme du film qui se retrouve parasitĂ© par des flashbacks inopinĂ©s, je trouve personnellement qu’ils permettent une introspection du personnage intĂ©ressante mais aussi de tempĂ©rer le dĂ©roulement linĂ©aire de l’histoire.

Par contre, s’il y a un point que je ne permettrais Ă  personne de remettre en question c’est la rĂ©alisation. Zack Snyder a TOUT compris. Bien que bridĂ© par un Nolan qui tente d’appliquer le style de Dark Knight Ă  l’homme d’acier, Snyder arrive tout de mĂȘme Ă  nous donner ce qu’on attend d’un film Superman, mĂȘme sans pouvoir utiliser ses « tics » de rĂ©alisation (il n’y a aucun ralentit ce qui est un peu regrettable, un seul aurait Ă©tĂ© sympa, mais perso ça ne m’a pas gĂȘné j’aime pas ça 😉 ). Les combats sont justes parfaits, bien que parfois un peu trop « cut » dans le montage, l’action est toujours lisible, les effets spĂ©ciaux sont d’un trĂšs haut niveau (Ă  part les scĂšnes de vols qui sont un peu moins bonne, cacher la 3D par du flou ça marche pas trop) ; mais le meilleur qu’ils sont vĂ©ritablement jouissifs. Superman et indestructible et ça Snyder l’a bien compris. Il nous livre donc, pour notre plus grand plaisir, des combats dantesques, oĂč tout le monde tape plus fort que tout le monde, entre des combats en plein vol, des coups donnĂ©s Ă  la vitesse du son, ou encore des affrontements Ă  coup de wagons, Superman s’en prend plein la gueule mais se relĂšve toujours pour assĂ©ner le coup de grĂące. Mention spĂ©ciale pour le combat avec Faora-Ul, il est juste parfait, on ressent Ă  la perfection la puissance des coups donnĂ©s, j’approuve.

Le vĂ©ritable bĂ©mol de ce film est sa bande son, qui bien qu’étant d’une bonne qualitĂ© quand on l’écoute seul, a Ă©tĂ© trĂšs mal utilisĂ© dans le film. C’est Ă  croire qu’ils se sont trompĂ©s de volume au mixage car on l’entend presque pas, ce qui ce qui est extrĂȘmement dommage quand on sait Ă  quel point une BO d’Hans Zimmer peut porter un film.

Finalement, Man of Steel est un excellent film d’action Ă  ne pas rater. Bien sĂ»r il est inutile de prĂ©ciser qu’il faut le voir en 2D. Maintenant il ne nous reste plus qu’à attendre 2 choses : un Man of Steel 2 et surtout Justice League qui risque d’ĂȘtre gĂ©niale avec Henry Cavill et Christian Bale, et le reste du cast qu’on ne connait pas encore (tous ce qu’on est sĂ»r c’est qu’il n’y aura pas de Ryan Reynolds en green lantern et ça c’est cool  J ). Moi je vous dis Ă  bientĂŽt avec des articles je l’espĂšre toujours aussi intĂ©ressant 😉

Commentaires:

  • Pakawaka dit :

    TrĂšs bon article, je ne vais rien dire pour les fautes d’orthographes ou les mots absents 😉
    Et oui ! ils se battent avec des trains !! 😀

  • joystikman dit :

    Honte Ă  moi, j’ai jamais dit que je savais Ă©crire 😉

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *