BIPUSH

Wolverine, le combat de l’immortel ou le Road Trip de Serval au Japon

par Joystikman, le 01 août 2013

Salut tout le monde, aujourd’hui je vais parler d’un film que je ne pensais pas du tout aller voir et encore moins apprécier, à savoir Wolverine : le combat d’un immortel. Cela peut paraitre étonnant, mais j’ai beau grandement apprécier tout ce qui est comics et super héros, ce film ne me donné pas du tout envie, et ça se comprend assez facilement. Tout d’abord parce qu’il est la suite de l’immondice, que dis-je, de la bouse intersidéral qu’était X-Men Origins: Wolverine; donc déjà ça partais mal pour la suite; ensuite parce que la bande annonce n’annonçais rien de mieux, ils nous vendaient le truc comme un film d’action de merde (honnêtement on met pas un plan où on voit des ninjas qui font de la moto cross sur des toits de maison pour vendre un film, d’ailleurs le réal doit être d’accord avec moi parce que ce plan n’apparait même pas dans le film). Au final, je me suis quand même décidé à y aller après avoir ouï dire que c’était pas si mauvais et que la scène post générique roxxait un max. Et je doit l’avouer, je suis vraiment pas déçus, c’est pas transcendant mais j’ai passé un bon moment.

Désolé les gars, vous êtes même pas dans le film

Tout d’abord faisons un petit point sur le plot: L’histoire se passe après X-men 3 et on suit naturellement … Logan a.k.a Wolverine (a.k.a Glouton dans une obscure traduction française). Suite aux événements de X-men 3, Serval (son vrai nom français cette fois 😉 ) est donc enclin à de nombreux cauchemar et à perdu tout volonté de vivre (ce qui est un comble pour un immortel). Notre canadien préféré vie donc reclus dans une forêt de Colombie britannique jusqu’à ce qu’une japonaise cliché du nom de Yukio ne lui demande de l’accompagner au Japon pour se rendre au chevet de Yashida, un militaire à qui il a sauvé la vie pendant la second guerre mondiale, qui est mourant. Et comme on peut s’y attendre tout ne vas pas se passer comme prévus et Serval vas devoir sortir les griffes.

« Regardez comment je suis quand je suis torse nue et que je m’énerve. Faut bien que mes heures de « gonflette » puissent être montré aux yeux de tous U_U « 

Et donc, comme je le laissé transparaitre plus haut, ce film est plutôt agréable et on passe un bon moment. Le première chose qui me fait accrocher fait un peu fanboy, mais c’est simple: ça se passe au Japon. Juste pour ça j’ai aimé, je sais c’est un peu maigre comme argument, et je sais qu’il y a pléthore de meilleur film pour découvrir le pays du soleil levant, mais n’empêche que moi ça me plait. Comme je l’ai écrit dans le titre, on se retrouve un peu face film de vacances de Wolverine qui traverse l’archipel dans tout les sens. En plus de ça on a même droit à un peu d’humour bien sentit grâce à Serval le gaïjin qui fait sont bon occidental bien bourrin en total décalage avec la culture qui l’entoure (la scène du love hôtel a eu le mérite de me faire pleurer de rire, mais faut avouer que je suis bon public).

2nd jour de vacance : « je décide de faire un tour dans une salle de Pachinko »

Ensuite pour ce qui est du film en lui même, c’est plutôt classique, c’est plus sobre que les autres production de super héros du moment (y’a moins de tunes) mais ça se laisse regarder. Le film est plutôt bien rythmé, il y a une bonne alternance entre scène d’action et phase de dialogues plus posés. La réalisation est elle aussi des plus classique, je peut rien trop dire de plus, les scène d’actions étaient dans l’ensemble très claires. Après pour ce qui est de l’intrigue ne vous attendez à rien de transcendant, on avance de méchants en méchants, chacun expose ses raisons de faire le mal et puis on passe à autre chose. Les personnages principaux sont eux aussi plaisant à suivre: c’est toujours agréable de retrouver Hugh Jackman qui campe un Wolverine différent de l’original mais tout autant efficace. On a aussi la chance de retrouver la concupiscente Famke Janssen *_*(oui monsieur j’utilise des mots compliqué, mais Google est votre ami 😉 ). Là où j’étais beaucoup plus sceptique, c’était vis à vis du personnage de Yukio qui est l’archétype même de la japonaise vu par les pontes d’Hollywood: on se retrouve donc, à l’image de Mako dans Pacific Rim, avec une fille avec une coupe et une couleur de cheveux improbable et naturellement habillé dans un lointain style gothique lolita des plus cliché; au final le personnages est quelque peu rattrapé par son côté bad ass plutôt sympa et surtout par le faite que ce soit la seul à subir ce traitement. Les autres personnages, pour la plupart japonnais, sont tous beaucoup plus naturels et agréables, le personnage de Mariko, personnage emblématique dans l’histoire du héros, est réussi; je ne connais pas particulièrement la BD mais là j’y crois.

Je suis pas styliste mais je peux pas laisser passer une coupe de cheveux pareil U_U

Au final, Wolverine, le combat de l’immortel est un bon divertissement à aller voir sans hésitation si vous avez déjà vu tout ce qui est déjà sortie ces dernières semaines (comme Pacific Rim par exemple … non je ne vois aucun message subliminal dans mes propos). Et puis il à surtout le mérite de nous faire patienter gentiment jusqu’à l’année prochaine pour la sortie de X-men Day of Futur Past(ou Omar Sy et les X-men si vous êtes chauvins) avec une scène post générique, qui comme précisé plus haut, met une grosse chtonga à tout les amateur des mutants, mais je n’en dirais pas plus. Par contre si vous n’y connaissez rien, vous ne verrez aucun intérêt à cette scène 😉 Moi sur ce je vous dis à bientôt et je part de ce pas m’adonner à la lecture d’un Spécial Strange taxé à mon papa, et dans lequel est publié, comme par hasard, le 47ème épisode des aventures des X-men sobrement appelé Futur Antérieur( ou Futur Past en anglais, tient donc 🙂 )

InstaCam_2013-08-01_11-44-57-

hier une page Facebook, aujourd’hui une photo style instagram…Au secours, aidez moi je devient un Hipster T_T

Commentaires:

  • Glouton ? Haha c’est pas très glamour cette traduction ^_^ Attention nouveau titre du film : le combat d’un immortel Glouton !

  • Enfin un vrai article ! 🙂
    Bon par contre tu critiques pas Rinko Kikuchi ( je la connaissais avant toi :p ) et sa coupe de cheveux qui est bien dans Pacific Rim !
    Le glouton me fait penser au Ussop remplacer par Pipo dans la vf de OP ^^

  • joystikman dit :

    Désolé mais les mèches bleu c’est cliché et moche -_-
    C’est pas faux pour la traduction, mais autant Glouton pour Wolverine on peut accepter parce que c’est la traduction littéral et qu’on sait que pour ce qui est la traduction, les années 70-80 c’était pas ça (regardez Star Wars IV T_T) autant avoir une traduction aussi pourris dans un manga aujourd’hui c’est de l’abus 🙂

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *