BIPUSH

On se lève tous pour Le vent se lève


par Joystikman, le 01 février 2014

Salut tous le monde. Comme vous vous en doutez au vus du titre je vais bien sur vous parler de Tempête de boulettes géantes 2.  Alors comme dans le première épisode on retrouve une second fois Flint Lockwood qui doit de nouveau affronter les ravages de sa folle invention, le FLDSMDFR … Mais non je déconne ! Bien sur que je suis là pour parler du dernier Miyazaki; l’amateur d’animation japonaise que je suis ne pouvait aucunement manquer d’aller voir le dernier et ultime film d’un des plus grands réalisateurs « EVER ». Et puisque que je l’ai vu autant en profiter pour venir donner mon avis (dont tout le monde se fout, ou pas). Je sais que tout a surement était dit mais c’est pas grave, je trouverais bien 2-3 conneries à rajouter.

Bon, par où commencer ? Pas facile de s’attaquer à ce mastodonte. Pour ce dernier film, Miyazaki s’attaque à un genre pour lequel on ne le connais pas : le biopic (certes grandement romancé, mais cela reste un biopic). Le créateur de Nausicaa profite de son dernier film pour raconter une histoire qui lui tenait à cœur puisqu’il en a déjà fait un manga, l’histoire d’un homme qu’il admire, Jiro Hirokoshi, tristement célèbre pour avoir créé le Zero, avion utilisé par les kamikaze pendant la Second Guerre mondiale.

Au vu du sujet, on pouvait avoir peur du résultat, peur d’avoir un film trop sérieux, et bien il n’en est rien. Le studio Ghibli nous offre un film très beau, touchant et qui, au delà de tous ça, est l’histoire d’un homme, Hayao Miazaki, car derrière les traits du personnage de Jiro, c’est bien ceux du réalisateur qui transparaissent . Ce film nous fait donc suivre les 30 premières années de la vie de Jiro Hirokoshi, ingénieur aéronautique qui n’a qu’une envie, créer un bel avion. Il ne vie que pour ça, même ses rêves(qui ressemblent plus à un trip sous acide) dans lesquels il rencontre Gianni Caproni, pionnier de l’aviation, sont hantés par cette volonté. Et c’est justement ça qui permet au film cette légèreté. Jiro bien que conscient de la puissance de destruction de sa création en fait fit pour voir son rêve se réaliser. C’est un indéfectible candide. Le vent se lève n’est donc pas du tout un film sur la guerre ou transmettant une quelconque doctrine pro-guerre, bien au contraire. C’est l’histoire d’un rêveur. Ce film est aussi l’occasion pour le réalisateur de faire un film plus personnel; tout au long du film, il passe son temps à faire des références et à citer ceux qu’il admire. La citation de Paul Valéry  » Le vent se lève, il faut tenter de vivre.  » (dite en français pendant tout le film 🙂 ) est un exemple parmi d’autre.

Extrait du manga Kaze Tachinu

Extrait du manga Kaze Tachinu

Mais Kaze Tachinu (pour son nom japonnais) c’est aussi une histoire d’amour, celle de Jiro et de Naoko. Miyazaki n’a pas eu pour habitude de traiter ce genre de sujet et c’est bien dommage car il nous offre ici une histoire poignante et en même temps très dure. Je n’en dirais pas plus pour pas gâcher votre plaisir mais vous ne manquerez pas d’être émue.

Depuis le début, je suis relativement unanime quand à la qualité du long métrage mais le film n’est pas pour dénué de défauts. On pourra par relever la mauvaise gestion du rythme du film. De nombreuses ellipse temporel vienne saccader le déroulement l’histoire. La voix d’Hideaki Anno (créateur d’un anime pas très connu répondant au nom de Evangelion), qui double le héro, surprend aussi au premiers abord. Cependant tous ces défauts sont vites oubliés quand on voit la qualité technique du film. Encore un fois, l’animation est grandiose, la bande son est du même niveau et ont ne peut être que bluffer par les bruitages qui sont entièrement réalisé à la bouche (chez Ghibli c’est zéro ordinateur ).

Pour conclure (il faut bien un jour), je ne dirais pas que ce film est un chef d’œuvre absolut, mais il est assurément un grand film qui fait preuve d’une sincérité et d’une maturité rare qui conclut magnifiquement la carrière d’un réalisateur de talent. ( et dire que je suis même pas payé pour faire autant de compliment >_<). J’ai pas grand chose d’autre à dire si ce n’est que d’aller voir ce film; au final je me rend compte que j’ai pas été si bavard que ça mais rassurez vous je reviens vite 😉

Commentaires:

  • TookioADV dit :

    Hâte de le voir ! 🙂

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *