BIPUSH

Archive :

Imaginez un monde où les conflits se règlent en jouant. Le conflit israélo-palestinien ? Une partie de pierre-feuille-ciseaux c’est fini. L’indépendance de la Crimée ? Suffit de tirer à pile-ou-face. Bien sur cela n’arrivera jamais, mais c’est le postulat de base qu’a prit Yū Kamiya quand il a créer le monde de No Game No Life. LightNovel adapté en anime par Madhouse, No Game No Life nous fait suivre les aventure…Lire la suite

Non, vous ne rêvez pas ! Ça fait un an que je vous le promet, vous l’attendiez comme le messie et bien il est enfin là. Le podcast est de retour avec un nouveau nom et une nouvelle formule. Pour cette nouvelle mouture, je me suis inspiré des meilleurs puisque j’ai honteusement repompé la structure de l’excellent podcast Le Rendez-vous Tech (Patrick Béja c’est un peu le dieu du podcast.),…Lire la suite

À l’heure où j’écris ces lignes, je sort tous juste la projection de Dragons 2 et je me suis jeter sur mon clavier car je doit vous en parler: Dragons 2 (ou How to train your dragon 2 dans la langue de Shakespeare) m’a mit une claque mais je vais essayer d’être plus explicite. Dragons 2 est la suite de … Dragons premier du nom (Si vous aviez pas trouvé…Lire la suite

Si les Japonnais sont et resteront à jamais les maîtres du manga, de plus en plus d’auteur(e)s français se lancent dans le manga. Souvent considéré comme de pâle copie de ce qui fait dans l’archipel, ces mangas français (je dit bien manga français, parce que « Manfra » ou « Global manga » c’est juste pas possible, c’est trop dégueulasse comme nom) ont souvent le mérite d’essayer d’apporter quelque chose de nouveau. Parfois ça…Lire la suite

Bien dormis les les gens. Hier je vous ai un peu trollé en vous parlant de robot, du coup aujourd’hui je vais vous parler de choses sérieuses; on vas causer de jeux vidéo ( … vous vouliez qu’on parle d’anime ? Et bien non !). J’ai eu l’occasion de découvrir deux trois jeux et j’ai des trucs à dire. Si Japan Expo c’est l’occasion pour Namco de présenter un énième…Lire la suite

Japan Expo était immense cette année. La première chose que j’ai donc fait en arrivant, c’est de me perdre. J’avais beau regarder le plan dans tous les sens, j’étais totalement paumé. Mais me perdre comme ça a eu le mérite de me faire découvrir un coin où je ne vais jamais, à savoir le coin high-tech. D’habitude je ne fais que passer sans regarder mais là j’ai décidé d’aller y…Lire la suite