BIPUSH

JE 15: Voix du futur et Robot joueur de foot !


par Joystikman, le 07 juillet 2014

Japan Expo était immense cette année. La première chose que j’ai donc fait en arrivant, c’est de me perdre. J’avais beau regarder le plan dans tous les sens, j’étais totalement paumé. Mais me perdre comme ça a eu le mérite de me faire découvrir un coin où je ne vais jamais, à savoir le coin high-tech. D’habitude je ne fais que passer sans regarder mais là j’ai décidé d’aller y jeter un œil et j’ai pas été pas déçus.

A peine arrivée, je me fait alpagué sur un stand, je comprend pas tous mais on me propose de m’assoir alors je m’assoie (oui je suis une grosse feignasse), et là j’ai eu droit à une démonstration du logiciel Vocaloid. Mais j’ai pas eu droit à n’importe quelle démo, j’ai eu droit à une démo fait par un japonnais qui parlait « anglais »; un grand moment solitude et de rigolade. Entre moi qui arrivais pas à aligner deux mots, lui qui essayait de m’expliquer comme il pouvait, c’était un grand moment. Mise à part ça, c’était très sympa, le logiciel à l’air super simple d’utilisation (après ça reste en japonnais) si bien que je m’y remettrais bien un petit peu (j’avais déjà essayé il y a quelques années mais j’avais pas passé le stade de l’installation >_< le japonnais c’est pas facile). On écrit les paroles sur la timeline, on choisi une chanteuse et c’est partie. Mais c’est pas tout, après ça le monsieur m’a présenté une appli web qui sera bientôt lancée ( et ouai les gens! Qui à dit que y’avais pas d’exclu sur 2geeks 1 site !). Nommé NetVocaloid, cet appli, qui a existé il y a quelque années mais qui a été retiré, permet de créer des chansons grâce à Vocaloid depuis un navigateur. Niveau utilisation c’est plutôt simple, il suffit de remplir les différents champs (paroles, style musical, bibliothèque de voix à utiliser ..), on clique sur suivant et la chanson est créer automatiquement. A première vue ça ne paye pas de mine mais j’avoue attendre la sortie de l’appli avec impatience, histoire de flooder l’internet de chansons pourries.

Mais c’est pas tout, après avoir quitter Miku Hatsune, je suis allé faire un tour sur le stand voisin et j’ai pu enfin essayé lOculus Rift. Alors ce n’était pas un long essaie en profondeur mais ça m’a permis de juger de la réactivité du truc. J’étais sur le stand d’une société qui proposait des visite numérique de grande ville (comment faire du tourisme dans son salon >_< le tout sponsorisé par Doraemon ), par conséquent la démo proposait d’observer un panorama à 360°. Si je suis sceptique quant à la réelle utilité de l’Oculus Rift, je doit reconnaitre que ça marche super bien, le tracking est super fluide, honnêtement rien à redire. J’ai hâte de pourvoir l’essayer à nouveau, pourquoi pas avec un jeu.

WP_000491

Doraemon vous dit bonjour

Ça fait, j’ai continué mon petit tour et je suis tombé sur différents stands de robotique. Là pour le coup il y avait rien de japonnais puisque que c’était principalement des associations étudiantes mais ce n’était pas moins intéressante. La première que je suis allé voir a été Esieespace. Association de l’école d’ingénieur ESIEE Paris, Esieespace était à Japan Expo dans le but de présenter l’événement Sumobot, qu’ils organisent. Pour faire simple il s’agit d’un tournoi de sumo dans lequel s’affronte des robots autonome. C’est ouvert à tous, il suffit juste d’avoir un robot. C’est accessible à tous, pas besoins de si connaitre en électronique ou en informatique, juste avoir envie de s’y mettre. Pour ceux qui voudraient, ils proposent même des kits de démarrages. Si vous êtes intéressé n’hésitez pas à vous rendre sur leur site où à prendre contact avec eux, pour avoir discuté avec je vous assure que les mecs sont cool . Pour ma part, si je ne pense pas me mettre à la robotique, l’initiative est vraiment sympa et je pense garder un œil dessus. Enfin, je suis allé faire un tour sur les stand de l‘Imerir ( Institut Méditerranéen d’Étude et de Recherche en Informatique et Robotique) et de Cogibot. Ils y présentaient tous les deux plusieurs de leurs créations mais ce qui faisait le show, c’était les matchs de robots footballeurs de chez Cogibot. C’est tout con, 2 robots, un ballon et c’est partie. C’est un peu folklorique mais c’est marrant, voyez par vous même.

C’est à peut près tous ce que j’ai vu niveau tech, en même temps on était pas la pour ça; mais s’il y aune chose à retenir, c’est que Japan Expo ce n’est pas que des fans de mangasses et des free hugeurs, c’est aussi des nerds boutonneux à lunettes 🙂

Edit (18/07): J’ai modifié l’article car j’avais commis une petite erreur. Les robots footballeurs étaient sur stand de Cogibot et non de l’Imerim comme je le disait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *