BIPUSH

Mujo : un puzzle-game divin

par Joystikman, le 28 janvier 2015

Hello. Il y a quelque temps je cherchais un jeu pour m’occuper quand je suis sur le trône j’ai 5 minutes à perdre et je suis tombé sur Mujo, un puzzle-game bien trop addictif pour être joué pendant les intercours.

On fait difficilement plus simple comme logo

Imaginé par Oink Games, un studio de jeux de société japonais, Mujo fait s’affronter les dieux de l’Olympe et les plus célèbres monstres de la mythologie grecque. Vous pourrez donc vous adonner à des combats épiques où Aphrodite et Dionysos devront affronter un Cyclope, le tout dans une esthétique minimaliste mais très efficace.

La direction artistique est génial, on reconnait instantanément chacun des dieux et monstres de la mythologie grecque.

Comme je l’ai dit (et comme vous pouvez le voir), ce jeu est un puzzle-game. À mi-chemin entre puyo puyo et bejeweled, Mujo emprunte aussi certaines mécaniques au RPG. Le but est de, vous l’aurez compris, tuer le monstre ennemie. Pour ça il suffit de réunir au minimum 3 pièces « épée », chaque pièce faisant 1 point de dégât. Cependant, les ennemies ont la fâcheuse tendance à récupérer leurs points de vie d’un tour à l’autre, il faut donc frapper un bonne fois, et c’est là que la mécanique centrale rentre en jeu. Quand plusieurs pièces sont réunis, plutôt que de les détruire, il est possible de les réunir en une seul pièce qui aura la force de toutes les pièces réunies; on en réuni 3, ce qui nous donne une pièce de 9, la pièce de 9 on la réuni avec 2 autres pièces pour avoir une pièce de 25 et ainsi de suite jusqu’à avoir une pièce de 100 000 points (cherchez pas de coefficient, j’ai pas tout compris, mais ça monte vite). Le but est donc de réunir le plus d’épées possible et de se défaire du monstre en un coup. À ça s’ajoute 3 autres types de pièces, les bleues, les vertes et les jaunes. Bien que ne faisant pas de dégâts, ces pièces permettent de faire monter l’expérience de nos dieux, dieux qui ont tous des capacités spéciales plus ou moins utiles. Plus un dieux à un niveau élevé et plus celui-ci fera de dégât. Le challenge est donc de bien organiser notre équipe de 3 dieux pour qu’elle soit le plus efficace possible. Les coffres permettent eux de remplacer les dieux de notre équipe et les bombes quant à elles, ne servent qu’à nous casser les couilles puisqu’elles détruisent toutes les pièces de leur ligne et de leur colonne, donc attention aux réactions en chaines.

Vous comprenez comment ça marche là ? (les gifs c’est la vie)

Très simple à prendre en main, ce jeu est divin mais terriblement chronophage (sisi, t’as vu le champs lexical des dieux là !). Archétype du « snack gaming », Mujo nous envoute si bien que l’on s’étonne à passer des heures à confectionner la pièce parfaite qui saura mettre fin au monstre qui nous fait face. Je n’ai rien d’autre à ajouter si ce n’est un conseil, jetez vous sur ce jeu, disponible pour la modique somme de 2€ mais malheureusement exclusif à IOS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *