BIPUSH

N.W.A – Straight Outta Compton, review d’un babtou


par Joystikman, le 23 septembre 2015

Sortie depuis maintenant une semaine en France et depuis bientôt 2 mois au USA, N.W.A – Straight Outta Compton est un succès au box-office et est passablement encensé par la critique. Vous avez donc assurément entendu parlé de ce film, si c’est pas le cas vous devez vivre dans une putain de grotte. Malgré ça, je suis sur que nombre d’entre vous n’est pas allé le voir. Pourquoi ? À vous de me le dire, mais laissez moi vous poser une question: est-ce que les noms de Dr. Dre, Eazy-E, ou encore Ice Cube vous disent quelque chose ? Si c’est le cas, qu’est-ce que vous foutez encore là et allez voir ce putain film, il a des défauts mais vous devez y aller. Pour les autres, excusez moi de vous le dire mais vous êtes des putain d’incultes et sachez que vous ignorez une part majeur de l’histoire de la musique, voir une partie de l’Histoire tous simplement (enfin c’est surtout l’histoire américaine). Bon pleurez pas, moi aussi j’étais un peu comme vous il y a encore quelques années mais je suis curieux, ouvert d’esprit, parfait quoi. Du coup, c’est pas parce que ça s’appelle « gangsta rap » (oui parce que c’est de ça dont il est question au cas où certains n’aurais pas encore compris) que je n’y ai pas jeté une oreille et lu 2-3 pages Wikipédia. Bien sur je reste un jolie blanc (bien que trainant encore un léger bronzage que je doit à feu le soleil de l’été) qui préfère la pop-indé-bobo-parisienne mais cela ne m’empêche pas de reconnaitre à leur juste valeur et d’apprécier des titres qui sont aujourd’hui des classiques.

white gangsta

Bon et je reste amateur de pop parce que reconnaissons-le, le style gangsta, ça va très mal blancs…

Là où je veux en venir, c’est que vous avez aujourd’hui l’occasion de remédier à ça grâce à un film: N.W.A – Straight Outta Compton. Réalisé par F. Gary Gray ce film est un biopic qui reviens sur l’histoire du groupe N.W.A ( pour Niggaz Wit Attitudes) qui est à l’origine du gangsta rap, genre qui révolutionna la musique mais aussi la société américaine. On suit donc l’histoire de Andre Dr.Dre Young, Eric Eazy-E Wright et O’Shea Ice-Cube Jackson, trois jeune de Compton, ville de Californie ronger par les guerres de gangs, le trafic de drogue et la violence policière. C’est dans cette atmosphère que naîtra le groupe N.W.A qui au travers de chansons chocs relatera et dénoncera le quotidien auquel il est confronté.

Ce film nous permet de vivre (ou revivre pour les vieux qui était là à l’époque) l’ascension d’un des plus important groupe de rap. De la sortie du premier EP, jusqu’à leur séparation en passant par la tournée controversée au travers des États-Unis, ce film reviens sur toutes les étapes importante de ce groupe. Il permet surtout de remettre ce groupe dans un contexte historique ce qui permet de mieux comprendre l’impact que peut encore avoir N.W.A aujourd’hui. Prenons les paroles d’une chanson telle que Fuck tha police, bien qu’écrites en 1988, elles sont malheureusement encore d’actualité.

conférence NWA

La conférence de presse est un passage obligé pour un groupe qui a du succès, conférence qu’ils font à leur manières

Malgré tout, ça reste un biopic et non un documentaire, c’est donc avant tout un film qui a besoin de raconter une histoire qui a du sens et qui captive le spectateur, le tout en seulement 2h. Straight Outta Compton se retrouve donc à relater une version romancer et abrégé de la réalité. Cela passe aussi bien par certains raccourci que par certains faits éluder (tel que les accès de violence dont à pu faire preuve Dr.Dre au près de femme). Cela rend donc parfois difficile pour un néophyte de suivre le récit, la temporalité est notamment difficile à appréhender. Et cela aura le mérite d’agacer les connaisseurs qui ne pourront s’empêcher de relever les inexactitudes.

arrestation NWA

Les arrestations abusives sont chose courante à Compton dans les années 80.

Cependant, N.W.A – Straight Outta Compton est une œuvre incontournable. Techniquement le film est irréprochable; les acteurs notamment sont véritablement excellent. Pour ce qui est des zones d’ombre du film, bon nombre de magazines ont sauté sur l’occasion et nous ont pondu des articles rétablissant la réalité. Bref ce film mérite d’être vu, au moins pour votre culture. Après ça j’espère que même les plus réticents auront décidé d’élargir leur horizon culturel. Moi sur ce, je vais me replonger dans les abysses de l’internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *