BIPUSH

Downwell: la chute libre au lance roquette


par Joystikman, le 11 novembre 2015

Laissez moi vous « pitcher » Downwell:

Vous êtes un petit bonhomme qui tombe. Mais sur sa chute se trouve des monstres. Du coup pour les tuer il a des bottes …. des bottes LANCE-ROQUETTES !

Voici Downwell. Fruit de l’esprit du japonais un peu fou Ojiro Fumoto(aussi connu sous le pseudo Moppin), ce jeu indépendant édité par nos ami(e)s de chez Devolver Digital est une réinterprétation innovante du principe des platformer. Ici, le but étant de tomber, la dynamique classique des jeux de plateforme se vois inversé. Il nous est alors demandé de rebondir d’un ennemi à l’autre tout en tirant avec nos souliers pour ralentir notre chute ou tuer les monstres les plus coriaces. Hormis les platformerDownwell emprunte aussi au style du runner (rendu célèbre par Canabalt et Temple Run). Il est donc très linaire et facile à prendre en main ce qui le rend rapidement addictif.

downwell gif

Vous témoignez de mon skill

Mais Moppin ne s’est pas arrêté là. Car Downwell est un rogue-like dans la droite ligné de Binding of Isaac ou FTL. Les niveau sont parsemés de grottes dans lesquelles vous pourrez trouver des modifications pour vos bottes qui changeront la manière de tirer: le machinegun aura beaucoup de munitions et une cadence rapide mais fera peu de dégâts tandis que le laser disposera de seulement 2 coup mais atomise tous sur sont passage; ils faudra donc faire un choix judicieux  en fonction de votre style de jeu. Mais ce n’est pas tous, entre chaque niveau, 3 améliorations vous seront proposé: au hasard vous pouvez tomber sur un items qui permet de vous rajouter des points de vie, un autre tirera des balles à chaque cube détruit (celui-là je le kiff), vous pourrez aussi avoir un drone qui tirera en même temps que vous ou encore … un ballon. Vous aurez compris, il existe un myriade d’item avec chacun leur utilité, reste plus qu’a improviser avec ceux que l’on « drop ».

downwell objets

A chaque niveau, 3 choix s’offrent à vous, il ne reste plus qu’à choisir

Comme je l’ai dit, ce jeu est très simple à prendre en main, par contre il est extrêmement difficile, du genre très violent (et le faite que je sois mauvais n’aide pas). Malgré tout, la frénésie de la chute libre, son gameplay du type « easy to play, hard to master » (comme ça qu’il dit Nolan) et son aspect rogue-like qui lui donne une excellente rejouabilité en font un excellent jeu. Et en plus de ça il ne coute que 3€, ça serait un erreur de passer à côté.

Disponible sur IOS et Steam et prochainement sur Android (parce qu’android c’est un peu du caca, et c’est le dév’ qui le dit ).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *